R P C

 

 


Article paru dans Notre Village 95 (Janvier 2019)

L'actualité du RPC en 2018

 

L'année 2018 a démarré avec les travaux de réalisation de la voirie provisoire d'accès au RPC et au futur lotissement.

 

Courant avril, l'appel d'offres pour les travaux de construction du RPC a été lancé, le marché étant composé de 9 lots. Lors de la remise des offres en mai, nous avons réceptionné 18 offres d'entreprises qui ont été jugées régulières à l'ouverture des plis et début juin notre commission d'appel d'offres a sélectionné les 9 entreprises retenues pour les travaux. Fin juin les ordres de service ont été signés.

 

Pour la poursuite des travaux, la commune a dû reprendre le marché de l'architecte initialement signé par la com de com. Un dernier contre-temps qui a repoussé la date de démarrage effective des travaux à début septembre.

Un mois de préparation a précédé le début réel des travaux sur le terrain et c'est donc à partir du mois d'octobre que sont comptabilisés les 13 mois de délais prévus au calendrier prévisionnel de la phase d 'exécution des travaux.

 

La livraison du bâtiment est donc fixée à début novembre 2019.

 

La phase de construction est rythmée par les réunions de chantier hebdomadaires sous le contrôle de l'architecte et de l'OPC (Ordonnancement, Pilotage et Coordination) chargé de faire la liaison entre les entreprises et la maîtrise d'ouvrage et de veiller au respect du calendrier opérationnel.

Vous pouvez suivre l'évolution de la construction sur le site de la commune où des photos sont postées régulièrement. L'élévation des murs de la partie primaire a démarré et le deuxième puits pour la géothermie a été foré sur la parcelle destinée à un parking à côté du cimetière.

La phase de construction étant maintenant bien engagée, il nous faut préparer toute l'organisation du fonctionnement de RPC : acquisition du matériel pour les classes et la cantine, mise en place d'un syndicat de gestion, préparation des circuits de cars scolaires, organisation des services de cantine et de garderie.

Si la météo reste favorable, le calendrier opérationnel pourra être tenu et l'année 2019 verra l'achèvement de ce projet lancé en 2013.

 

 

 

Joël HAPPE, Adjoint chargé du suivi du projet du RPC

Article paru N°3 de flash info ( mai  2017 )

L'actualité du RPC en bref

 

Le projet se poursuit avec une année 2017 consacrée aux études et consultations.

Au premier semestre :

- des études de sous-sol pour déterminer la nature des fondations à prévoir,

- des études pour le traitement des eaux usées et pluviales,

- des études et un forage d'essai en prévision d'un mode de chauffage par géothermie sur pompe à chaleur eau/eau.

 

Les premiers résultats de cette étude, toujours en cours, montrent que la ressource énergétique est importante et permettent d'envisager l'élargissement de ce mode de chauffage au futur lotissement sur les mêmes forages.

L'architecte a présenté l'avant projet qui est en cours de validation par la maîtrise d'ouvrage et le bureau de contrôle technique.

Le permis d'aménager pour la voirie de desserte à réaliser par la commune avant le démarrage des travaux du RPC a été déposé.

 

Au deuxième semestre :

Le permis de construire du RPC sera déposé. L’instruction du PC devrait durer 3 mois.

Puis, il y aura consultation des entreprises qui seront sélectionnées pour intervenir lors de la construction, réalisation de la première phase de voirie de desserte et amenée des réseaux à la charge de la commune.

Le démarrage des travaux est prévu début 2018 pour une livraison de l'établissement en avril 2019.

 

 

Info RPC N° 1

Article paru  le 18/01/16 dans l'Aisne nouvelle

 

C’est au foyer rural qu’a eu lieu la cérémonie des vœux du maire et de son conseil municipal

 

Philippe Levert, maire, a d’abord demandé de respecter quelques instants de recueillement en mémoire d’habitants du village récemment décédés et qui ont marqué la vie locale par leur implication dans la commune et la vie associative. Il a ensuite évoqué l’année qui s’ouvre et « sera très importante pour l’avancement de deux principaux dossiers : la construction du futur RPC (regroupement pédagogique concentré) au nord du territoire hamois avec pour le moment le soutien de six communes, et l’urbanisation des surfaces restantes au lieu-dit Le Mesnil. » Ces deux dossiers ont pour but de dynamiser la commune. « Nous aurons également à réfléchir sur l’avenir de nos anciens bâtiments scolaires et sur d’autres bâtiments autour de la mairie, ainsi que sur l’avenir de l’offre commerciale du centre bourg. » Enfin, des travaux de voirie dans la rue Gracchus-Baboeuf compléteront la rénovation du périmètre autour de la mairie.

Article paru le 18/01/2016 dans l'Aisne nouvelle

 

Monchy-Lagache : un regroupement scolaire pour le rentrée de septembre 2018

 

 

C’est au foyer rural qu’a eu lieu la cérémonie des vœux du maire et de son conseil municipal

 

Philippe Levert, maire, a d’abord demandé de respecter quelques instants de recueillement en mémoire d’habitants du village récemment décédés et qui ont marqué la vie locale par leur implication dans la commune et la vie associative. Il a ensuite évoqué l’année qui s’ouvre et « sera très importante pour l’avancement de deux principaux dossiers : la construction du futur RPC (regroupement pédagogique concentré) au nord du territoire hamois avec pour le moment le soutien de six communes, et l’urbanisation des surfaces restantes au lieu-dit Le Mesnil. » Ces deux dossiers ont pour but de dynamiser la commune. « Nous aurons également à réfléchir sur l’avenir de nos anciens bâtiments scolaires et sur d’autres bâtiments autour de la mairie, ainsi que sur l’avenir de l’offre commerciale du centre bourg. » Enfin, des travaux de voirie dans la rue Gracchus-Baboeuf compléteront la rénovation du périmètre autour de la mairie.

 

expliqué le président Éric Legrand. Les habitants de Sommette-Eaucourt, qui fait partie du bassin de vie, pourraient aussi avoir envie de se rapprocher de nous.  » Les enfants du village axonais sont scolarisés à Ham, la plupart des parents travaillent à Ham et font leurs courses à Ham.

Et d’autres communes comme Aubigny-aux-Kaisnes ou Dury pourraient aussi regarder d’un autre œil le Pays hamois. Ce qui permettrait à Bray-Saint-Christophe de se remettre dans la course : faute de frontière géographique commune, la commune n’avait pu avancer dans son souhait de rejoindre la structure hamoise.

2 Pour la création d’un regroupement pédagogique concentré Un grand groupe scolaire sera construit à Monchy-Lagache. «  Ouverture en septembre 2018  », a avancé Éric Legrand. Le nord du Pays hamois se caractérise par des écoles disséminées, souvent à une classe de plusieurs niveaux. «  Cela pose problème en cas de maladie  », a noté Éric Legrand. Des études ont donc été menées, et l’idée d’un regroupement pédagogique concentré (RPC) a émergé. Il serait basé à Monchy-Lagache, qui offre le terrain, derrière l’actuelle école maternelle. Laquelle deviendrait bibliothèque, idéal puisqu’elle est juste à côté de la médiathèque.

Le projet est pour le moment porté par le Pays hamois, afin d’accélérer le mouvement, mais il reviendra ensuite à un syndicat scolaire qui regroupera «  toutes les communes du nord du canton, sans Sancourt, Douilly et Offoy, orientées vers la ville de Ham  ». Voyennes pourrait rejoindre le groupement. Reste Athies qui n’a pas encore donné de réponse. Alain Acquaire, maire, a été sommé de s’expliquer : «  Moi j’ai une porte de sortie avec Estrées-Mons. Tant que je n’aurai pas tous les chiffres en main, on ne délibérera pas. Pour l’instant, ça ne fait qu’augmenter. Ça me coûterait 2,5 fois plus cher avec le nouveau SISCO. Et je fais quoi de mes deux bâtiments ?  »

Le chantier du RPC est estimé à près de 4 millions d’euros.

Les élus ont validé le projet, en gardant en tête l’arrivée du canal Seine Nord Europe «  qui va couper le territoire en deux, et il n’y aura pas des ponts tous les 5 kilomètres. À voir si d’autres communes peuvent nous rejoindre encore  », a estimé Éric Legrand.

Comme Pargny, qui a montré de l’intérêt. Pargny, qui appartient pour le moment au Pays neslois…

Christèle Dufourg