Histoire de Monchy-Lagache


______________________________________________________________________

Monchy-Lagache est un  village du Vermandois, situé dans la vallée de l'Omignon

 

À l´époque de la conquête romaine, les Gaulois de la région se nommaient les Viromandui dont le sens n´est pas établi avec certitude : « hommes-petits », pour les uns, « hommes-chevaux » (centaures), pour les autres. Ils appartenaient au groupe des Belgae, les Belges issus d´une vague d´immigration celte du IIIe siècle avant notre ère et principalement installés dans le Nord de la Gaule. César signale la combativité et la bravoure des Belges. Il affronte la coalition des Nerviens (Bavay - Hainaut), Atrebates et Viromands près de la rivière Sabis (localisation discutée), au cours d´une bataille difficile où les Romains finirent par l´emporter.

 

 

Monchy-Lagache au moyen age.

Suite au blocage de la route de la Terre Sainte vers Jérusalem par la Turquie, l'appel à la croisade, (première croisade de 1096 à 1099) adressé par le Pape Urbain II, est suivi par Hugues de Vermandois, frère du roi Philippe Ier de France et Dreux, Seigneur de Monchy Lagache.

Autre fait : En 1411 au cours du siège de la ville de Ham, par le Duc de Bourgogne, Celui-ci logea à Monchy Lagache, selon la légende il y fit pendre, devant toute l'armée, un soldat flamand qui avait volé des objets de culte dans un village voisin!

La famille de Monchy, dont les armes ont été reprises telles par la commune, est connue depuis la fin du 11e siècle par Drogon de Monchy, chevalier qui accompagna Hugues de Vermandois à la première croisade, et dont le blason aux trois maillets figure dans la salle des Croisades à Versailles. Une légende, que l'on retrouve sous d'autres versions, voudrait qu'un certain Dreux de Monchy, chevalier, seigneur de Monchy, qui avait accompagné saint Louis en Terre sainte, défit trois Sarrasins d'un seul coup de maillet d'armes; et depuis lors les De Monchy ont porté trois maillets et en cimier une tête de Maure. Mais le plus ancien connu en filiation certaine est Jean de Monchy, seigneur de Monchy-Lagache (80) et de Mortagne (59), vivant en 1411 et époux de Jehanne de Caieu, dame de Visme (80). A cette famille appartient, notamment, Charles de Monchy, marquis d'Hocquincourt, maréchal de France et gouverneur de Péronne décédé en 1658. Mais les De Monchy n'étaient plus seigneurs de Monchy-Lagache depuis longtemps: Au 15e siècle, la terre était passée aux De Tertry, qui vendirent un siècle plus tard à Hector de Saint-Maure de Nesle. Puis ce furent les De Lameth, les De Mailly puis les marquis de Nesle jusqu'à la Révolution. Dans l'armorial d'Hozier (édit de 1696) six messieurs De Monchy différents déclarent leurs armoiries aux trois maillets: ce sont les seigneurs d'Hocquincourt (80), de Senarpont (80), de Sailly-Flibeaucourt (80), de Talmas (80 et d'Attin (62), ainsi qu'un chanoine de Boulogne-sur-Mer.    (Jacques Dulphy)

_________________________________________________________________

 

 

                                                        Monchy-Lagache l'origine.

Contrairement à l'idée reçue, son nom ne vient pas de l'oiseau fort commun dans le village surnommé en picard "l'agache", en français "la pie", en réalité Lagache viendrait de "Gachar" qui signifie "Guet". Le guet de l'omignon est attesté au XVème siècle et son emplacement se situe à proximité de l'église.

Le terroir, d'une superficie de 1544 ha est essentiellement boisé ou cultivé.
Son altitude est de 74 m.

Quatre Hameaux dépendent de Monchy : Douvieux, Flez (en latin signifie "détour du chemin"), Méréaucourt et Montécourt.

Grâce à différents repérages aériens, on a découvert aux alentours du Village cinq villas gallo romaines.

                         
    

 



Monchy-Lagache : le blason