Célébrités de Monchy-Lagache


_____________________________________________________________________



Les Babeuf

Gracchus Babeuf Le 23 novembre 1760, naissance à Saint Quentin au 20 de la rue Emile Zola dans une maison qui a été détruite pour alignement.
Révolutionnaire français.
Il s'oppose à la dégénérescence bourgeoise de la révolution. Participe à la ligue des Egaux avec Buonarroti, Sylvain Maréchal, Jacques Roux, Varlet et d'autres. Le "Manifeste des Egaux" demande l'abolition des propriétés terriennes individuelles, la constitution d'une communauté de biens, l'instruction pour tous, ainsi que le travail réparti, etc. Arrêté suite à une révolte, Babeuf est guillotiné le 27 mai 1797 avec 30 de ses partisans..

Son père Claude Babeuf vit le jour à Monchy-Lagache le 2 février 1712, fils de cultivateur, sans fortune, mais ayant un peu d'instruction, sans doute calviniste, il mena une vie hors du commun : Il fut soldat sous Louis XV à la compagnie d'Estrade du régiment de compagnie du Dauphin, puis il déserta en 1738 et s'exile.
Après avoir parcouru une partie de l'Europe, il se fixa en Autriche, s'engage dans les troupes de Marie Thérèse d'Autriche sous le nom d'Epine Babeuf, puis il est nommé précepteur des Enfants impériaux et chargé d'apprendre au prince héritier, les principes élémentaires de l'art de la guerre.
C'est à cette protection qu'il trouva auprès de la cour de Vienne qu'il dût, plus tard d'être gracié par le roi de France en 1755 et de pouvoir rentrer en France où il se fixa près de Corbie à Morcourt sur Somme.
Il y obtint même une place de percepteur des impôts (Directeur de la brigade de gabelle).
Il se marie tardivement à une femme plus jeune que lui et qui lui donne de nombreux enfants. Après avoir perdu cet emploi, en 1760, il obtint un poste d'employé des fermes du roi à Saint Quentin. Il perd de nouveau son emploi et devient terrassier aux fortifications.

Parmi ses enfants, un deviendra célèbre, changea plusieurs fois de prénom, à l'origine François Noël, il devint Camille, puis Caius Gracchus.
Géomètre à Roye, pour son propre compte, dès l'age de 21 ans, ayant eu à souffrir des riches et voyant des pauvres autour et en dessous de lui, il voulu réaliser le rêve d'un bonheur commun.
Sa doctrine "le Babouvisme" est précurseur du communisme, il l'exposera dans son journal "Le tribun du peuple".
Il s'opposera aussi violemment à l'Eglise et préconisera la collectivisation des terres.
Pour tenter de mener à bien ses idéaux, il forma "la conjuration des égaux" contre le Directoire.
Dénoncé, dans sa tentative de conspiration, il fut arrêté et guillotiné à Vendôme le 27 Mai 1797 (8 prairial an V) il avait 37 ans.

Bien que l'on n'est aucun document attestant de sa présence à Monchy, il est donc légitime de penser que Gracchus y soit venu à plusieurs reprises.
De nos jours, la plupart de ses écrits, acquis par la "République Soviétique", sont en Russie.
Pour avoir vécu pauvre et combattu les corruptions révolutionnaires, les déviations de la terreur, le génocide vendéen.
Beaucoup d'historiens s'accordent sur le fait que la doctrine de Gracchus Babeuf a été dénaturée.

 

   

____________________________________________________

André Audinot

 

, homme politique français est né le 23 septembre 1933 à

Monchy-Lagache, Député (Non Inscrit) de la 5e circonscription de la Somme sans interruption depuis mars 1973.
Il est décédé le 18 avril 1986 en cours de mandat à Paris.